L’île de la Cité et l’île Saint-Louis au cœur de Paris

Je me suis promis de découvrir, un peu plus, les alentours de chez moi, car je me rends compte qu’il y a bien peu de choses que je connaisse réellement. À part les monuments comme la Tour Eiffel ou encore l’Arc de Triomphe, il y a très peu de coins et de recoins que j’ai découverts sur Paris. Manque de temps, d’envie ou tout simplement, parce que je vais découvrir des horizons bien plus lointains, je ne saurais vous dire qu’elle est l’excuse la plus plausible ici. J’ai donc pris cette affaire à bras-le-corps et décidé (tant que je le peux) d’arborer mon minois dans les quartiers de Paris. J’espère donc, vous faire découvrir avec moi, les merveilles de Paris.

Alors, séduit par l’idée ? Quoi de mieux que de commencer par le berceau de Paris, là où tout a pris naissance, au cœur de L’Île de la Cité ?!!

Eh oui, aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur l’Île de la Cité et sa voisine, l’Île Saint-Louis. Je parle de « berceau de Paris », tout simplement parce que c’est ici que réside le premier et plus ancien quartier de Paris, autrefois appelé Lutèce. Il est d’autant plus important parce qu’il regroupe des lieux et monuments d’exception. C’est le spot idéal pour se balader l’été tout en profitant de la beauté du site, des lumières et de l’euphorie de la ville. J’ai erré quelques heures et c’est avec plaisir que je me suis délecté de l’architecture des monuments, des rues pittoresques à l’âme parisienne et des couleurs de la Seine.

L’ÎLE DE LA CITÉ

Vous ne pourrez pas la louper, vous l’avez sûrement déjà vue, ou errer en son sein sans vous rendre compte, c’est sûr ! Elle est stratégiquement, mais surtout littéralement, le cœur de Paris. Située entre le 1er et le 4ème arrondissement, c’est le carrefour central entre Châtelet et Saint-Germain-des-Prés. Entourée des deux bras de la Seine, géographiquement, c’est l’idéal si vous souhaitez visiter les lieux incontournables de Paris. Elle est traversée par les mythiques ponts qui subliment la capitale comme le Pont Neuf ou le Pont de l’Archevêché. Le meilleur moyen de vous y rendre et d’en profiter, est de prendre le métro 4 et descendre à Cité. Vous arriverez directement sur la Place de Louis Lépine. Ici, on commence la découverte par le Marché aux fleurs.

LE MARCHÉ AUX FLEURS DE LA REINE ELIZABETH II

Même si vous n’êtes pas un amoureux de la botanique, vous allez vous prendre au jeu. Ce marché garde cet attrait d’antan des marchés parisiens depuis sa création en 1830, mais parvient toutefois, à rajouter une belle note bucolique à la découverte. Il se trouve non loin du Quai de la Corse, mais le meilleur moyen d’y accéder, est par le métro. Vous arriverez en son centre. Les herboristes et fleuristes sur place, vous transmettront leur dévotion pour les plantes. Bégonias, roses, cactus, ou encore glaïeuls, le choix est dense. Vous trouverez également tout le nécessaire pour embellir votre intérieur ou extérieur. Ce lieu fait parti de l’un des lieux insolites de cette île. Il est ouvert tous les jours de 8h à 19h30. Cependant, le dimanche, il mue et se transforme en marché des oiseaux.

LES QUAIS DE SEINE ET SES MAGNIFIQUES PONTS

Vous l’avez compris, l’attrait de l’île se retrouve aussi grâce à ses sublimes ponts qui surplombent la Seine. Ce n’est pas moins de sept ponts en globalité qui traversent ces deux îles et certains sont plus importants que d’autres. En quittant le Marché aux Fleurs, le premier pont auquel vous ferez face est le Pont de Notre Dame. Sa structure haussmannienne date de 1853, mais le pont est bien plus ancien que cela. Surnommé le Pont du Diable, il a été reconstruit plusieurs fois suite à de nombreux accidents de crue de la Seine. Le pont actuel date de 1919 et donne une vue mirobolante sur le Pont de Change ou le Pont d’Arcole, en fonction de là où vous regardez. Si seule la vue ne vous rassasie pas, je vous invite à prendre vos gambettes : Descendez les escaliers ! Vous pourrez profiter d’un autre panorama sous les ponts et aux abords de la Seine. C’est d’ailleurs, le lieu de détente absolu. Par ici, ça bouquine, ça danse, ça boit un verre et ça bronze ! Les quais sont réputés pour une ambiance phénoménale à toute heure de la journée et même le soir. Vous pourrez de ce fait, longer le Pont de Change et atteindre le Pont Neuf. Le Pont Neuf est lui, le plus ancien des ponts de Paris. Il a été achevé le 8 Juillet 1606. C’est le plus grand pont de Paris avec 278 mètres et ses douze arches. Il relie sur la rive droite le Musée Louvre du Paris à l’Hôtel de la Monnaie sur la rive gauche. C’était auparavant le lieu des « arracheurs de dents » (d’anciens dentistes), de farceurs en tout genre, mais aussi de tondeurs de chiens. Des marchants ambulants ont pris d’assaut le pont jusqu’à l’arrivée de fameux bouquinistes que l’on retrouve encore de nos jours. Sur le Pont Neuf, vous pourrez apercevoir le Square du Vert-Galant, qui est l’extrémité de l’île.

Pont de Notre Dame

Le Pont Neuf
On peut graduellement constater la montée de la Seine ici…

Nos fameux bouquinistes…


Ils font de l’art aussi…

LA SAINTE-CHAPELLE ET LA CONCIERGERIE

Après avoir quitté la Place Dauphine, vous arriverez au Palais de la Justice avec la Sainte-Chapelle en son sein. Il faudra entrer à gauche du portail central du Palais de Justice pour accéder à l’église. Celle-ci va vous ravir la rétine, car ce sont plus de 1110 vitraux qui la composent. Les vitraux soulignent la Passion. Arborant un style gothique, elle a été conçue par Saint-Louis dans le 13ème siècle pour accueillir la Couronne d’épine du Christ. Vous pouvez la visiter tous les jours de 9h à 17h pour la modique somme de 11.50 euros. Étant déjà dans le coin, n’hésitez pas à vous laisser séduire par la Conciergerie. Il vous faudra traverser la Cour du Mai. C’est un site historique très important puisque c’est le premier palais des rois de France avant le Louvre. Vers le 14ème siècle, c’est devenu l’un des lieux de détention le plus important de la Révolution Française. Elle a d’ailleurs fait office de prison pour Marie-Antoinette. Sur le Boulevard du Palais, vous pourrez voir la première horloge publique de Paris datant de 1370.

La Sainte-Chapelle et ses vitraux

La Conciergerie vue des quais

Le Palais de Justice
La première Horloge publique de Paris

LA CATHÉDRALE DE NOTRE DAME DE PARIS 

En dépassant la Place Dauphine et marchant le long du Quai des Orfèvres, vous arriverez devant le parvis de Notre Dame de Paris. La majestueuse cathédrale n’a pas perdu de son charme malgré l’incendie du 15 Avril 2019, qui a ravagé ses combles et a embrasé la flèche conçue par le Viollet-le-Duc. C’est vrai, vous ne pourrez pas profiter des magnifiques vitraux de l’église Notre Dame car, elle fermée au public pendant les travaux qui devraient prendre fin d’ici cinq ans, mais on peut toujours profiter de sa devanture qui est sublime. Comme je vous l’ai dit, l’île de la Cité, connaissait un vrai enjeu commercial du fait de sa position géographique. Les fidèles affluaient dans tous les sens. C’est donc dans cet esprit que la construction de la cathédrale a débuté. Maurice de Sully, évêque de Paris a souhaité avoir un lieu pour ses catholiques. Sa construction a débuté en 1163 pour prendre fin en 1300. L’architecture est impressionnante, c’est un chef d’œuvre qui s’étale sur deux cents ans. Elle est marquée par le style gothique. C’est l’une des premières cathédrales construite avec arcs-boutants, ces fameuses gargouilles. Saviez-vous quel est le véritable travail des gargouilles ? Elles ne sont pas là uniquement pour l’aspect esthétique du monument, mais pour permettre l’évacuation de l’eau de pluie sans altérer la pierre. Elles protègent les murs de notre cathédrale. Sur la façade centrale, vous pourrez aussi admirer les trois portails : le portail du Jugement, le portail de Sainte-Anne et le portail de la Vierge. Sur la balustrade, c’est la Galerie des rois qui est représentée soit plus de 28 personnages. Elle est ornée de la Galerie de la Vierge au cœur de la rosace. Les tours, elles, hautes de 69 mètres, peuvent être visitées après un long effort de 422 marches. Le travail de finition est tel, que le monument suscite plusieurs arts : poésies, peintures, livres, et même des chansons. Qui ne connaît pas la célèbre comédie musicale Notre Dame de Paris: « Belle, c’est un mot que l’on a inventé pour elle »

La Vierge Marie et la Galerie des Rois

Les Gargouilles que vous reconnaitrez grâce au Bossu de Notre Dame

ILE SAINT LOUIS

L’Île de la Cité qui prend fin au Square de Île de France avec le Mémorial des Martyrs de la Déportation, a encore une petite surprise. Elle est reliée directement par le Pont Saint-Louis. Le Pont Saint-Louis souligne le début de l’Île Saint-Louis qui est beaucoup plus calme que sa voisine, car elle n’est pas prise d’assaut par les touristes. Ici, la promenade est douce, on erre entre les anciens bâtiments et les hôtels les plus remarquables du 17ème siècle. Cela est d’autant plus vrai que l’on la surnomme « l’Île des Palais ». On y retrouve l’hôtel de Lauzun, l’hôtel Lambert ou encore l’hôtel Le Vau. Hormis l’architecture notable des habitations de la très haute société, les quais de l’île sont réputés pour les pique-nique. Que ce soit le Quai d’Orléans ou le Quai des Bourbons, tout prétexte est bon pour s’y retrouver.

Vue du Pont Saint-Louis

Un autre versant du pont Saint Louis

J’espère que ces quelques mots vous permettront de faire une belle balade au cœur de ces iles.

10 réflexions sur “L’île de la Cité et l’île Saint-Louis au cœur de Paris

  1. Très bel article sur le coeur de Paris. En habitant Paris ou sa banlieue on ne pense plus à visiter ces lieux charmant. Bonne initiative ! Quelles ressources as-tu utilisées pour guider ta visite ?

    1. Merci Guillaume, ça me touche particulièrement. C’est vrai qu’en étant sur place on oublie totalement Paris, pourtant c’est une si belle ville.
      Pour faire mon petit parcours, je me suis aidée du guide Michelin, de plusieurs blogs que j’ai vu sur la destination et du feeling. 😊

  2. Article très intéressant sur les îles de paris. Il y a des trésors cachés à découvrir. Je te souhaite de visiter Paris dans les moindre recoins et de partager avec nous tout cela. 😊

    1. Merci Yannick. Il y a encore plein de choses à voir sur Paris. Reste connectée, c’est sûr, d’autres articles viendront 😉

  3. C’est un bon choixpour commencer. J’ai aimé ce mois de février et son soleil chirurgical, froid et net, mettant parfaitement Paris en lumière, avant que les feuilles des arbres viennent en cacher une partie. Merci pour la ballade.

    1. C’est vrai que ce soleil d’aplomb a fait du bien au moral et à remis en exergue les merveilles de Paris. Au plaisir de t’avoir revu sur le blog 😉

  4. J’aime beaucoup votre description et vos photos. Votre découverte est épatante, dire que j’ai habité vingt trois ans à Paris où en banlieue Parisienne, je me rends compte que je n’ai pas pris le temps de visiter une partie de ses trésors.
    Merci c’est tellement magnifique, bonne continuation!

    1. Merci à vous HM. Si vous revenez un peu sur Paris, il faudra prendre le temps d’errer dans les ruelles 😍. Comme vous l’avez dit, Paris à pleins de trésors à découvrir. A bientôt sur le blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *