Au cœur des îles de Toronto, on s’éloigne des buildings pour profiter de la verdure

S’il y a bien quelque chose que vous devez faire pendant votre séjour à Toronto, c’est bien de visiter ses îles. Vous m’avez bien comprise, Toronto est dotée d’un archipel de verdure où vous devez absolument mettre les pieds !

Il faut le dire, le tintamarre de Toronto est fun, mais parfois, on a juste envie de revenir au calme. À quinze minutes du centre-ville (même pas), Toronto m’a montré qu’il est possible d’espérer un espace dédié à la nature. Oui, ce sont 15 îles reliées chacune entre elles que vous pouvez rejoindre aisément le temps d’une journée. Il vous suffit de prendre une petite navette et hop, en cinq minutes, vous y êtes. Envie d’explorer tout ça? Oui? Alors, c’est parti !

LES ÎLES

Les îles de Toronto ou encore Toronto Island Park existent depuis longtemps comme exutoire de cette ville mondaine. Oui, c’est l’endroit où se réunissent facilement les familles, les couples, pour un moment de détente. Qui n’aurait pas envie d’un petit pique-nique en plein air, loin du tumultueux Dowtown? On parle tout de même de la plus grande zone piétonne de l’Amérique du Nord. J’ai vérifié! Je dis piètionne, car les voitures ne sont pas admises ici, elles sont totalement interdites. Il faut savoir que cet archipel a trois îles principales qui sont également les trois points de chute pour y accéder, Ward’s Island, Centre Island et Hanlan’s Point. Ce sont les trois endroits qui sont desservis par le ferry. Pour cela, il faudra vous rendre au Jack Layton Ferry Terminal et en fonction des saisons, vous pourrez visiter ces îles. Pour ma part, étant partie en octobre, seule Ward’s Island était desservie, d’où l’importance de consulter leur site avant de partir. Je vous laisse le lien ici : Départs en fonction des saisons. Je vous laisse également le lien pour réserver en ligne votre ticket, mais sachez que vous pouvez aussi les acheter directement au dock le jour de votre départ. Le prix est de 8.5 dollars, soit 6.05 euros pour un adulte, 5.5 dollars pour les seniors et les jeunes de moins de 19 ans (3.91 euros). Pour les moins de 14 ans, le ticket coûtera 4 dollars (2.86 euros). Il sera gratuit pour les moins de 2 ans.

Sur le chemin allant aux docks…

DIX BONNES RAISONS DE VENIR SUR LES ÎLES

En vous présentant cela de la sorte, vous êtes sûrement en train de vous demander, hormis la verdure et la tranquillité, qu’allez vous découvrir? Pourquoi, je vous dis de mettre ces îles dans votre liste d’incontournables? Les arbres, là-bas, sont-ils si impressionnants que cela? Je rigole, néanmoins, même au loin, je vous sens dubitatifs et vous avez raison! Jusqu’à l’heure, je ne vous ai pas encore donné les arguments pour motiver votre venue. Mais bien sûr, j’y remédie tout de suite! Voici dix bonnes raisons de vous rendre sur les îles :

VOUS SEREZ AU CŒUR DU LAC DE TORONTO

Forcément, lorsqu’on vient à Toronto, on a qu’une envie, c’est de voir le Lac Ontario. Je rappelle, le Lac Ontario surnommé le « Lac aux eaux étincelantes », c’est tout de même une étendue de 18 529 km² alimentée par les Chutes du Niagara et les eaux du lac Erié. Malgré son étendue, c’est le plus « petit » lac d’eau douce de l’Amérique du Nord. Ses eaux translucides ont fait parler d’elles à plusieurs reprises par des chansons, des films, et des reportages sur sa biodiversité. Sur les îles, vous pourrez profiter de sa grandeur dans tous les sens du terme. Certains se baigneront, d’autres profiteront de cet havre de paix pour lire, manger, bronzer (en admettant que vous y aller l’été). Tous les plaisirs sont permis. D’ailleurs, si vous avez suivi mes précédentes excursions, les îles sont magnifiques depuis la CN Tower. De là, vous pouvez comprendre l’envergure de ce lac.

et vu de la CN Tower, où on distingue très bien l’aéroport au bout de Hanlan’s Point
Ici, on le comprend, l’étendue du lac n’a pas de barrière

VOUS VOYAGEREZ DANS LE PASSÉ SUR LES WARD’S ISLAND 

Chaque île principale à son âme et une identité qui lui est propre. C’est le cas de Ward’s Island. Ici, il règne une atmosphère plutôt particulière. Pourquoi? Parce que les habitants qui s’y trouvent y vivent depuis 1880, ce qui n’est pas rien. Même si pour vous, il s’agit d’une escapade de quelques heures, pour d’autres, il s’agit d’un quotidien qui n’est pas anodin et bien apprivoisé. Plus de 650 personnes vivent sur ces îles. Vieilles de tant d’années, ces îles ont su susciter de l’intérêt par ces maisons à caractère, les plus surprenantes les unes que les autres. Il faut vous dire qu’ici, il n’y a pas de magasins, les habitants vivent essentiellement de leur production, d’où le nombre de fermes impressionnant. Il y a une église et une caserne de pompiers. Il faut vouloir habiter ce petit bout de terre dotée d’arbustes bien garnis, car il n’y a rien aux alentours. C’est ce qui fait son charme. Vous vous croirez dans un autre temps, l’espace de quelques secondes. Les Ward’s Island sont aussi connues pour une très belle plage à l’extrémité, la Ward’s Island Beach qui est généralement foulée en été,mais qui pour moi, venue en hiver, était dénoué de monde pour mon grand plaisir. De quoi, respirer à pleine cage thoracique l’air frais et repartir rassérénée. En finalité, Ward’s Islands, c’est un monde totalement décalé (dans le bon sens du terme) bloqué dans les années 90, un poumon vert avec plein d’écureuils (comme partout à Toronto), une belle plage, et surtout de belles allées pour effectuer de belles balades hors du commun.

Nos amis les Écureuils

VOUS CONNAÎTREZ LE SENS DU MOT « COMMUNAUTÉ »

Oui, comme je vous le disais plus haut, les îles sont dénouées de magasins, de voitures, ce qui peut engendrer un challenge pour y vivre. Pourtant, les habitants y vivent depuis des années et y sont heureux. Pour eux, il s’agit de leur havre de paix. Comme quoi, ça se fait ! Cela souligne aussi une population propre à l’entraide pour les mois les plus durs, pour aider les seniors, mais surtout, une population fière de leur mode de vie. Ici, vous découvrirez une population autochtone propre de l’Ontario, les Algonquins. L’algonquin est un dialecte parlé depuis des siècles. Il reste très peu de personnes au Canada qui le parle. And guess what? Une partie se trouve sur l’île !

DES PLAGES À GOGO VOUS AUREZ

Quand on parle de plages, il faut le dire, Toronto, n’est clairement pas la première destination à laquelle j’aurais pensé pour cet item. Sachez que j’ai totalement tort! Oui, cela m’arrive parfois (Est-ce que vous ressentez la modestie? ). Il existe de très belles plages à Toronto, mais en l’occurrence, aujourd’hui, je vous parle de celles qui se trouvent sur les îles. Il y en trois grandes qui sont prises d’assaut pendant l’été :

  • Ward’s Island Beach
  • Manitou Beach
  • Hanlan’s Point Beach, qui je le précise est une plage pour nudiste

Envie de flotter dans le lac Ontario ou de vous prélasser sur le sable? Vous auriez tort de passer à côté !

JOUER SERA UNE ÉVIDENCE SUR CENTRE ISLAND

Center Island, est définitivement l’île pour la famille. Il y a énormément de jeux d’attraction pour en ravir plus d’un, mais aussi une multitude de possibilités pour faire du sport.  Canoës-kayaks, vélos, paddles, tout est à votre disposition. Il vous suffit de louer à la journée ou à l’heure votre outil de combat, à vous de voir. Vous pouvez également réserver un petit bateau en forme de cygne si vous souhaitez juste pédaler sur l’eau et profiter au calme. On l’appelle « l’île de l’amusement » aussi grâce à sa ferme avec plus de 40 animaux, que vous pourrez voir sur place. Enfin, vous l’avez compris, Center Island est le lieu par excellence pour du divertissement garanti.

Le Centre Island Pier

VOUS SEREZ AU BOUT DU MONDE

Fun Fact ! Vous allez vous rendre compte sur la jetée, que l’on se trouve précisément à 4521 km du Pôle Nord, à 65 km des Chutes du Niagara, à 1269 km de Halifax, une ville du Canada. Les îles ont cette particularité de vous rappeler que nous sommes jamais très loin. Et si vous en doutiez, la proximité de l’aéroport (oui, il y a bien un aéroport sur l’île) vous le rappellerait facilement. Cela a toujours été impressionnant pour moi de voir les avions décoller aussi proche des buildings, mais bon, s’ils le font, c’est que c’est faisable. J’ai foi en eux !

COMME UNE ENVIE DE REVENIR?

Vous n’aurez pas tout vu en une journée, ce n’est pas possible. Même si ces îles sont reliées entre elles, elles sont définitivement grandes. Je vous conseille par ailleurs d’avoir un vélo. Je vous l’ai dit plus haut, on parle de 820 acres, ce qui n’est pas rien. Cela en fait une trotte! Mais cependant, cela vous offre une bonne raison de revenir et de visiter ce que vous aurez manqué.

RESTAURÉ, VOUS SEREZ

À la fin de la journée, j’ai eu le sentiment d’être rechargée à bloc, d’être gâtée par la nature. Je crois que j’avais définitivement plus d’énergie en fin de journée qu’au début, et c’est la raison pour laquelle vous devez venir ici. On y a passé une journée pas comme les autres et cela fait du bien. Si c’est un sentiment que vous recherchez, vous savez ce qu’il vous reste à faire! Mais, quand je parle de restauration, ce n’est pas uniquement au niveau de l’âme, mais aussi au niveau du ventre. Eh oui, il y a une multitude de restaurants sur place qui sauront vous remplir la panse. Un petit clin d’œil au restaurant The Riviera Ward’s Island Kitchen, qui nous a permis de faire une petite halte sympathique et chaleureuse.

Qui est caché, niché dans le bois?
The Riviera

UNE SKYLINE À TOMBER PAR TERRE

C’est pour cela que l’on va sur les îles. Il ne faut pas manquer la skyline. La Skyline c’est quoi? C’est la vue au loin de l’ensemble des grattes-ciel, un panorama urbain qui pourrait parfois, nous donner le vertige. On vient pour cette scène mythique qui apparaît dans certaines séries très connues. Déjà sur le bateau, l’on peut s’extasier de voir les buildings s’éloigner de nous, car c’est vraiment impressionnant. Une fois sur l’île, les chaises multicolores posées en face de la skyline, fondent vraiment le décor que vous aurez vu sur les journaux, guides, blogs et compagnie. Vous n’aurez pas envie de la louper. Moi, personnellement, je me suis crue à New York, l’espace d’une seconde !

NE PARTEZ PAS TOUT DE SUITE

Il ne faut jamais être trop pressés pour découvrir des pépites ! Si vous êtes partis avant la tombée de la nuit, vous avez fait une grosse erreur, sachez-le! Je n’irai pas deux chemins pour vous le dire. C’est le clos du spectacle, ce qui finira de sublimer votre journée. Le moment ulitme que l’on attend tous est après le coucher de soleil, lorsque la ville reprend vie au loin. Ici, les lumieres scintillent de mille feux, et vous aurez la skyline rien que pour vous. La skyline illuminée, croyez-moi vous vous en souviendrez! Elle marque les esprits et elle sera donc, l’un des moments phares de votre aventure comme ça l’a été pour moi. Je n’oublierais jamais la course que nous avions eu sur le bateau du retour pour se délecter de la skyline aux premières lodges. On voulait tous capturer ce moment, tant c’est spectaculaire. Et se rapprocher des buildings la nuit, vous laissera fondre. Je peux le dire sans détour, cette journée sur les îles était sensationnelle.

Vous me direz si la vôtre l’était également? 

Terminus ! Tout le monde descend

Qu'allez-vous faire à Toronto ?

Trotteusement vôtre,

Cindy

 

5/5 - (31 votes)

2 réflexions sur “Au cœur des îles de Toronto, on s’éloigne des buildings pour profiter de la verdure

  1. Je suis aussi allé plusieurs fois sur les iles, je recommande effectivement la fin du jour pour profiter des lumières de la ville (attention aux moustiques pendant l’été, ils vous attendent). Même s’il y a la queue à l’embarquement, une fois sur les iles il y a de place pour tout le monde. Et si l’attente est trop longue il y a maintenant des water taxis, un peu plus chers mais sans attente.

    1. C’est clair que le soir est vraiment le clos du spectacle à ne pas louper! Je n’ai pas eu droit aux moustiques vu que je suis partie en Octobre, mais je me doute que l’été, ils doivent bien s’amuser 🙂
      Merci pour ton commentaire, à bientôt sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *