Étancher votre soif au Musée de la Bière de Bruges

Non, vous ne rêvez pas! Vous pouvez réellement étancher votre soif au Musée de la Bière de Bruges. C’est d’ailleurs le must pour tous les « addicts » de bière. Il y a un espace littéralement dédié à la dégustation de la bière belge, mais j’y reviendrai plus tard. Avant de succomber à son goût, nous allons déjà chercher à connaître son univers. Si vous vous demandez quels sont les musées à voir à Bruges, (et croyez moi, vous ne saurais pas par où commencer) prenez le chemin du Musée de la Bière. C’est difficile de le louper à vrai dire, car il se trouve sur la place du Marché. Plus précisément, il vous faudra prendre la rue Breidelstraat 3 pour y parvenir. Hormis ma vision très subjective sur l’activité, je vous le conseille, car il reste un musée très important sur l’histoire de la bière et est donc ancré dans l’histoire de la Belgique.

LE MUSÉE EN LUI-MÊME 

Si vous décidez d’y aller et qui plus est, en famille, vous ne serez pas déçus. Ce musée n’a rien d’un musée traditionnel avec des informations écrites par ci et par là à dormir debout. La touche d’ingéniosité pour moi, réside dans le fait où il est interactif. Vous pouvez facilement y rester des heures pour tout voir. En effet, à l’entrée, contre la modique somme de 10 euros ou 16 euros, si vous souhaitez une dégustation comprise, l’on vous remettra un ticket, une tablette et un casque. C’est ici que vous vous poserez la question, vont-ils me mettre toutes les informations du musée sur tablette? Oui et non. Je m’explique et je précise que je trouve le concept astucieux et inventif pour captiver l’attention. Même un enfant habituellement inattentif devrait être intéressé. Le Bruges Beer Experience est bien plus qu’un musée, comme son nom l’indique. En avançant dans le musée, vous n’aurez plus qu’à scanné littéralement ou plutôt, photographier un objet, un instrument ou un aliment pour obtenir une information capitale sur celui-ci. Il n’y a pas meilleur moyen d’alimenter son savoir tout en restant en alerte, un peu comme une chasse à l’information. Un parcours Kids, l’Ours de Bruges, est prévu pour les enfants de 5 à 12 ans, pour faire de leur visite une aventure hors du commun.

Détrompez-vous, ce ne sont pas uniquement vos yeux et vos oreilles qui seront sollicités, mais également votre nez. Eh oui, vous aurez la possibilité de faire une expérience aussi olfactive en découvrant les différentes senteurs de la bière, de la plus corsée à la plus douce, et de la plus originale à la plus parfumée. Des jeux interactifs tout au long de la visite seront disponibles et vous avez un panel de 10 langues pour suivre cette expédition. Toutes les conditions sont normalement réunies pour que vous puissiez en savoir plus sur ce breuvage une fois sorti. Le musée est ouvert tous les jours de 10 heures à 18 heures sauf le jour de Noel et le jour de l’an.

UN PEU D’HISTOIRE

Ce musée créé en 2014 compte plus de 3000 bouteilles et 500 canettes importées du monde entier. Vous vous posez sûrement la question: d’où vient cette fascination pour la bière en Belgique? Figurez-vous que moi également. C’est ce qui m’a attiré bien évidemment dans ce musée. Ce n’est pas pour rien que la bière belge est inscrite dans le patrimoine mondiale de l’Unesco comme mets appartenant à la culture de la Belgique depuis 2016. Je ne suis pas une fan de la bière, je dirais même que je n’aime pas du tout cela. Sacrilège? à vous de voir, mais ce breuvage semble tellement important dans la culture belge que j’ai voulu en savoir plus.

C’est la plus ancienne boisson alcoolisée du monde et la troisième la plus consommée après l’eau et le thé. Sa naissance prend forme en même temps que la production des aliments qui la compose, c’est-à-dire à l’époque de la Mésopotamie. Elle est composée de céréales et plus particulièrement d’orge. À Bruges, l’on commence à intéresser à cette boisson vers l’an 1300. La première brasserie voit le jour en 1308 et en 1365 pour Bruxelles. Je parle de fascination dans la mesure, où la consommation de la bière devient tellement importante qu’un Traité sur la fabrication des bières, les secrets du brassage et la distillation des grains est rédigé plusieurs centaines d’années plus tard en 1851 à Bruxelles. Des écoles de brasserie naîtront à la suite de ce traité pour parfaire ce breuvage. Cette expansion est telle qu’en 1900, l’on dénombre plus de 3000 brasseries dans le pays ce qui équivaut à plus de 15 millions d’hectolitres de bières consommés. Ces nombres sont ramenés à la baisse après les guerres mondiales. De nos jours, il reste 200 brasseries en Belgique. Néanmoins, on estime la consommation de 75 litres par habitant par ans. La diversité de la bière belge est aussi ce qui fait mouche. De la bière blonde à la bière brune en passant par la bière ambrée, elles sont le résultat d’une fermentation hors du commun.

LA PRODUCTION DE LA BIÈRE

Est-ce que vous vous doutez de ce qui compose cette boisson? Une bière, c’est 90 pourcent d’eau, 250 grammes de malt et 110 grammes de houblon datant de plus d’un an. Ajouté à ce beau mélange, un peu de levure et des épices et le tour est joué. Comme je vous le disais un peu plus tôt, vous aurez la possibilité de sentir les différentes épices qui forment vos bières et de voir les différents stades de l’orge lié à la température appliquée, influant sur la couleur de la bière. Vous verrez également les étapes importantes qui permettent d’obtenir ce breuvage comme le maltage, le brassage, la fermentation et la garde.

Je vous parle de la Belgique (parce que c’est là que j’étais) mais la production de la bière est mondiale. Sur le globe, vous aurez toutes les informations concernant chaque pays. Par exemple, la Chine est la plus grande productrice de bières, surtout de bières blondes ou pills légéres. Quant à l’Inde, ces habitants préfèrent des bières plus corsées. Vous apprendrez également que la bière se marie bien avec le fromage et que la bière brune à des points communs avec le chocolat. Enfin, je ne vous dis pas tout non plus, il faudra vous rendre sur le lieu pour en apprendre davantage. Vous finirez votre visite par un bar vous proposant une dégustation (si vous l’avez prise à l’entrée). Ce bar vous fait goûter les 16 meilleures bières à pression sur place. Si faire la fête dans un musée vous tente, il est aussi possible de privatiser le lieu pour faire vos soirées ou banquets d’entreprises, à vous de voir. Enfin, voici une bonne manière de terminer votre visite.

Si vous y aller vous me direz ce que vous en penser?

2 réflexions sur “Étancher votre soif au Musée de la Bière de Bruges

  1. J’aime beaucoup Bruges, ce musée est magique même si on ne consomme pas la bière, c’est génial de savoir que dans la composition de cette dernière on peut y ajouter tant de parfums et épices selon les goûts des consommateurs, les variétés me fascinent merci pour cette visite.

    1. Merci Hm, je suis contente si tu as pu le comprendre à travers mon article car c’est vraiment ce qui m’a fascinée sur place!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *