Visiter Saint-Malo, que faut-il voir absolument?

Saint-Malo, m’a séduite pour bien des raisons. Je vais essayer de vous résumer les arguments ici qui feront de votre séjour, une belle escapade. Il a été vraiment sympathique de découvrir les terres de la Bretagne pendant un week-end de quatre jours. Comme je vous le disais, Saint-Malo, ne s’arrête pas uniquement à son centre-ville. Pour moi, il faut ratisser large pour profiter pleinement du lieu. Sans mentir, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer sur place. Bien sûr, il s’agit d’une destination idéale pour se ressourcer à la plage vu que la ville est caractérisée comme une station balnéaire, mais son patrimoine culturel est tout aussi important. Vous êtes donc dans l’obligation de vous accrocher, car il y a pas mal de choses que je veux vous dire sur cette ville! Mais avant de commencer, il me semble important de préparer votre venue.

COMMENT VENIR À SAINT-MALO ?

LE TRANSPORT 

Il est crucial pour vous de savoir combien de temps vous faudra-t-il pour vous rendre à Saint-Malo. Pour venir, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si vous venez en train, sachez qu’il vous faut à peu près 2h30 en partant de Paris pour y parvenir. Cela vous coûtera la modique somme de 40 euros en moyenne pour un aller. Vous pourrez faire confiance à la SNCF et à ses TGV pour vous mener à bon port. Si vous venez en avion, sachez qu’il y a un aéroport à Rennes qui se trouve à une heure de route de Saint-Malo. Cela peut être une alternative si vous venez de loin. Pour les prix, je vous conseille d’utiliser le site Skyscanner, qui est un site de comparaison et vous permettra de partir à prix doux. Si vous venez en véhicule, toujours en partant de la capitale, il faut compter en moyenne 3h30 de route et un plein d’essence en fonction de votre véhicule. Le véhicule est la solution que j’ai choisie pour garder une liberté de mes mouvements. Ma moitié et moi, nous avions prévu plusieurs déplacements et pas uniquement à Saint-Malo. Sachez également que si vous choisissez cette option, vous pouvez vous garer aisément dans la ville. Il existe une multitude de places ou de parkings à disposition à la journée, de quoi vous déplacer en toute tranquillité.

L’HÉBERGEMENT ET LE BUDGET

Il peut être compliqué de vous fournir un budget très détaillé, car tout dépend de vos envies pour votre séjour. Néanmoins, je vais essayer de vous faire une liste exhaustive de ce que vous aurez besoin (en moyenne). À commencer avec l’hébergement : Pour votre séjour, vous trouverez aisément des chambres d’hôtes. Le Domaine de la Roche, les Couleurs de la Mer ou encore le Petit Châtelet. Beaucoup proposent des commodités au bord de la plage où vous pourrez profiter d’éclatants couchers ou levers de soleil. Pour la nuitée, vous oscillerez entre 50 à 65 euros, ce qui vous octroie la liberté de dépenser dans des souvenirs aisément. Vous pouvez aussi louer des gîtes à la semaine. Ici, le prix varie entre 300 et 500 euros. Encore une fois, tout dépend de la période à laquelle vous réservez votre séjour, mais je ne vous apprends rien ici. Si vous souhaitez quelque chose d’insolite, vous pouvez partir sur les campings aménagés comme les roulottes, les tentes ou encore des chalets qui se trouvent dans le coin. Certains sont dotés d’une piscine. Pour le tarif journalier, on est aux alentours de 20 euros. Sinon, la solution la plus traditionnelle reste l’hôtel. Vous en avez de toute sorte. Pour ma part, nous avons séjourné au Brit Hôtel Le Transat et nous y avons passé un bon séjour. On reste sur des prix en moyenne à 70 euros la nuitée. Même si vous choisissez de résider dans un autre hôtel, hormis les hôtels de luxe, vous serez sensiblement dans la même tranche de prix par nuit.

Côté nourriture, les bretons sauront vous proposer des mets authentiques à prix doux. Les auberges ou les tables d’hôtes proposeront des cartes à des prix relativement attractifs. Si vous cherchez la crème de la crème, certains plats du terroir ne manqueront pas de vous rappeler que la gastronomie est omniprésente en ces lieux, et la gastronomie, ça se paye! Vous le savez, vous aurez donc une palette de prix en fonction de vos goûts. Néanmoins, en période estivale, vous n’êtes pas le seul (ou la seule) à faire le déplacement. Mieux vaut réserver votre place pour être sûr(e) d’en profiter.

ERRER AU COEUR DE LA VILLE

Nous n’allons pas nous mentir, la partie intéressante de cet article est au cœur de ce paragraphe. Voici toutes les clés pour réussir votre séjour sur place. J’essaye toujours de faire un bon alliage entre les sorties découvertes du patrimoine et celles au milieu la nature. Certes, il vous faudra accepter le fait que vous allez faire quelques bornes, mais le déplacement en vaut la chandelle, croyez-moi!

QUI DIT PATRIMOINE, DIT SAINT-MALO INTRA MUROS

Il y a tellement de choses à faire à Saint-Malo Intra Muros, c’est pour cette raison que je vous ai fait un article détaillé, il y a quelque temps. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver ici. Pour ceux qui ne le savent pas Saint-Malo Intra Muros est le centre-ville fortifié de Saint-Malo. Je vous conseille vraiment d’y faire minimum, une demi-journée sur place. À elle seule, cette ville regorge de trésors comme la Cathédrale Saint-Vincent, la maison d’Anne de Bretagne ou encore son château. Elle représente aussi la pluralité et la diversité de la cuisine bretonne. Maisons à spécialité, ateliers de gâteaux, pâtisseries, poissonneries, et j’en passe. En soit, elle ne vous laissera pas indifférente.

LES REMPARTS, BERCEAU DE LA CITÉ CORSAIRE

Saint-Malo, dont le nom fait rappel au moine Mac Low, est l’une des cités corsaires les plus connues. Les corsaires étaient des navires équipés pour piller toute nation de façon autorisée par le gouvernement. Ils ont donc pillé les anglais, les hollandais, les espagnols lors de batailles historiques. À travers la ville, l’on retrouve une multitude de vestiges d’antan représentant la force, la ferveur et la richesse des malouins. Bien évidemment, tout est lié. Si vous visitez Saint-Malo Intra Muros, vous explorerez également ses fameux remparts. Les remparts sont synonymes de cette ardeur. Oui, la ville est entourée complètement par des remparts qui autrefois, servaient de protection à la ville. Communément appelé le Chemin de la Ronde, ce sont 1754 mètres de granit que vous allez parcourir. Je me rappelle vous l’avoir dit sur mon premier article de la ville, il s’agit d’un élément crucial de votre visite. Mais pourquoi?

Les remparts vous permettront de découvrir Saint-Malo Intra Muros autrement. Il est sûr, vous aurez des paysages à couper le souffle avec le phénomène de marée et c’est l’une des raisons qui me pousse à vous le dire : ne manquez pas les remparts ! L’autre raison est toute simple, vous ferez aussi une visite dans le temps, car vous découvrirez amplement la Cité Corsaire. Le trajet dure environ 45 minutes, disons plutôt 1h30 pour ceux qui comme moi pratique le « un pas, une photo ». Je vous conseille de commencer l’expérience à la porte Saint-Thomas. Ici, vous aurez une vue exceptionnelle sur le Fort National et la plage de l’Éventail. En poursuivant votre lancée, vous arriverez sur la Tour Bidoine. Une passerelle vous permettra d’atteindre la Maison du Québec. Eh oui, à Saint-Malo, on aime le Canada grâce à l’écrivain Jacques-Cartier qui y a vécu. Aussi, vous serez impressionnés par la plage du Bon Secours et sa piscine. Eh oui, j’ai bien dit piscine, et naturelle de surcroît. Elle se remplit avec l’eau de mer, c’est bien pour cela qu’il faut que vous visitiez le site à marée haute et à marée basse. Le paysage ne sera pas le même, croyez moi! Vous pourrez apercevoir également les îlots Grand Bé et Petit Bé. Vous déboucherez forcément sur la Bastion de la Hollande avec ses magnifiques canons, vestiges de la guerre contre la Hollande. Ici, il vous reste la moitié du chemin. La Bastion Saint-Philippe, la porte de Dinan et son quai, la Demeure du Corsaire, et la Grand’Porte, sont encore des étapes à franchir.

 

FORTS, NOUS SOMMES SUR LES TERRES MALOUINES

Il faut que vous ayez à l’esprit que pour visiter Saint-Malo, il faut que vous soyez aventureux. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus, à faire des randonnées ou traverser la mer à marée basse (bien évidemment). Par exemple, il vous faudra traverser les eaux pour vous rendre au Fort National. Le Fort National encore appelé Fort Royal, est un monument historique qui marque le commencement de la Cité Corsaire. Sachez que si vous souhaitez le visiter, il y a un moyen simple de savoir s’il est ouvert: un drapeau français sera hissé et perceptible depuis les remparts. C’est lui qui vous confirmera son accessibilité. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, il était fermé lors de notre expédition, mais nous avons tout de même traverser la mer pour y jeter un coup d’œil. Son but ultime était de protéger Saint-Malo des envahisseurs. Il a été construit en même temps que les remparts par Simon Garengeau, architecte et ingénieur de la marine. Il s’inscrit donc dans le patrimoine culturel et permet la fortification du lieu. La visite est possible pendant les vacances scolaires, de juin à septembre pour la somme de cinq euros pour les adultes et trois euros pour les enfants. La visite est guidée et commentée, elle dure trente-cinq minutes. Vous pouvez y aller par la porte Saint-Thomas ou directement par la plage.

Si vous êtes un adepte des forts, vous pouvez vous rendre sur l’île de Petit Bé, qui est juxtaposée à l’île de Grand Bé. Juste pour information, l’île Grand Bé est aussi à visiter à mon sens (toujours avec précaution pour la marée). En effet, vous foulerez le sol jusqu’à atteindre le Tombeau de Chateaubriand, écrivain amoureux du romantisme. Il vous suffira de prendre le banc de sable au milieu des eaux à partir de la plage du Bon Secours. Au même titre que l’île Grand Bé, le Fort Petit Bé peut être exploré à pied à marée basse. Son objectif est également de participer à la protection de la ville. Il est possible de le découvrir toute l’année de 11h à 18h pour le même coût que son prédécesseur, soit 5 euros pour un adulte et 3 euros pour les enfants.

SE LÉZARDER SUR LES PLAGES 

Il n’y pas de doutes, les plages de Saint-Malo sont nombreuses. C’est pour cette raison que je vous ai tout mis sur un article, du moins toutes celles que j’ai eu la chance de voir. C’est sûr, lors de votre déplacement, vous pourrez en visiter un nombre incalculable, mais saviez-vous lesquelles sont les plus sympas? Vous pouvez retrouver cet article ici.

L’AQUARIUM DE SAINT MALO

S’il vous reste du temps lors de votre séjour ou si vous êtes venus en famille, l’aquarium est l’attraction à ne pas manquer. Fan de la faune marine, vous serez ravis. Il y a plus de 10 000 poissons présents, ce qui représente plus de 600 espèces différentes. Vous découvrirez les poissons des tropiques, de la méditerranée, des profondeurs océaniques, de l’océan Atlantique et des rivières. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de rencontrer des aquariologistes pour en apprendre davantage sur leur quotidien. Moi, personnellement, j’ai bien aimé les décorations mises en place et surtout, les bassins ouverts permettant de voir les poissons de près et de les toucher. Comptez à peu près deux heures pour faire le tour. Pour le coup, si vous choisissez l‘hôtel Brit Hotel Le Transat, vous serez en face de l’aquarium, ce qui facilite les choses. Si vous êtes plutôt proche du centre-ville, il vous faudra 13 minutes de voiture pour y aller. Le tarif est de 12 euros pour les enfants et 17 euros pour les adultes. Les chèques vacances sont acceptés. Avec le Covid, l’accès s’est renforcé, donc il est nécessaire de réserver votre créneau horaire en ligne pour y accéder.

GOÛTER LES SAVEURS DU COIN

Ce qui me tarde de vous expliquer, c’est la cuisine bretonne. Aussi fraîche qu’explosive, elle saura vous surprendre pour bien des raisons. Je peux parler de gastronomie car ici c’est tout un savoir.

Alors qu’est que vous aurez de votre assiette ? 

Si vous adorez les fruits de mer, vous avez fait le bon choix pour votre destination. En effet, la cuisine bretonne se pare généralement de plateau de fruits de mer fraîchement péchés le jour même. L’on va retrouver toute la panoplie: coquilles Saint-Jacques, langoustines, huîtres, maquereaux, homards, moules et j’en passe. Il est donc courant de trouver des plats du terroir comme les moules marinières concoctées avec du vin blanc avec une noix de beurre, le homard cuit dans la sauce tomate avec de l’ail encore appelé « homard à l’armoricaine », ou la fameuse cotriade qui n’est rien d’autre qu’une soupe de poisson servie avec des pommes de terre et des croûtons. Vous avez compris? Ici, si vous êtes un fan des éléments de la mer, vous serez à votre place. C’est généralement le cas partout en Bretagne et pas uniquement à Saint-Malo. Il est évident qu’en fonction de la ville où vous vous trouvez, certains mets seront mis en avant. Eh oui, tout comme vous, certaines villes ont leur préférence. À Cancale, c’est le paradis de l’huître. Vous ne pourrez pas passer outre, un plateau d’huître à déguster vous sera forcément tendu. Le Port d’Audierne, lui, est connu pour ses langoustines tandis que le homard est l’aliment de Quimper.

Bref, une chose est sûre, vous ne serez pas démunis. Vous pouvez tout aussi bien pratiquer l’activité phare en ces lieux : profiter de la pêche à pied à marée basse pour remplir votre besace. Tourteaux, palourdes, moules, bigorneaux et bien d’autres, tout sera à votre portée. Bien sûr, je vous invite à vous équiper de votre imperméable et de bonnes bottes, mais en soit, vous pourrez faire de bonnes trouvailles. Les fruits de mer sont effectivement ce que vous retrouvez en quantité, mais cela ne veut pas dire que vous ne retrouverez pas de la viande dans les parages. Le porc a aussi toute sa place, que ce soit en cochonnaille ou en plats. L’agneau sera également de la partie avec le « gigot à la bretonne » servi avec des haricots mi-cuits dans de la sauce tomate.

Imaginons que vous ne soyez pas séduits par tout cela, il vous reste la solution des crêpes et galettes. Crêpes ou galettes, je n’ai pas besoin de m’étendre très longtemps sur le sujet, vous savez comme moi qu’elles appartiennent à la Bretagne ! Sucrées au froment ou salées au blé noir, sa composition peut être multiple et variée. Aux pommes rôties, tartiflette, au saumon fumé, ou encore au caramel, les restaurants ne manquent pas d’imagination pour appâter votre palais.

Un autre point qui est important ici, c’est le beurre. On le retrouve partout, en pâtisserie, dans les plats, dans les confiseries. Le beurre fait partie intégrante de la culture. Une variante, le beurre salé qui est une institution là-bas. D’ailleurs, on en retrouve dans nos magasins, mais si vous êtes comme moi, il y a des chances que vous n’ayez pas dû y prêter pas attention. Il est utilisé pour accompagner tout type de plats. Il trouve place à côté des huîtres, sur du pain de seigle, et même dans le caramel. Le beurre breton est réputé au même titre que le sel de Guérande. D’ailleurs pour vous en rendre compte, n’hésitez pas à vous rendre à la maison du beurre au cœur de Saint-Malo Intra Muros.

COMPLÉTER VOTRE PARCOURS GRÂCE AUX AUTRES QUARTIERS DE SAINT MALO 

Votre erreur serait de vous arrêter au centre-ville et de ne pas explorer les alentours. Cela fait partie également de Saint-Malo. D’ailleurs, plusieurs quartiers la composent et ont chacun une authenticité qui lui est propre. Paramé par exemple, est connu grâce à sa grande plage Rochebonne où sont alignés plusieurs villas magnifiques sur la digue. Ce sont presque quatre kilomètres de marche qui longent la plage du Sillon qui vous attendent. De quoi dépenser des calories tout en profitant de la beauté des lieux. Commencez par la Villa Ker Malo, tout en vous dirigeant vers la pointe de Rochebonne. Ce quartier est également exploré pour les Thermes Marins. Si vous avez le temps, ne lésinez pas sur la thalassothérapie. C’est en réalité le Grand Hôtel qui a été transformé. Ce sont plus de 200 jets pour le parcours aquatonic, des massages, des gommages à gogo qui vous attendent. Les « soins découvertes » sont également très bien, mais pensez à réserver à l’avance. Vous pouvez également décider d’errer au nord de Saint-Malo pour une balade plus familiale. Dans ce cas, il y a nul doute que vous vous arrêterez à Rothéneuf. Pourquoi? Et si je vous dis qu’un prêtre à sculpter dans du granit pendant 14 ans, des personnages. Eh oui, c’est l’œuvre de l’abbé Fourré. Le site contient plus de 300 personnages de granit. Suite à l’érosion, ce sont désormais 180 sculptures. C’est aujourd’hui un chef d’œuvre accessible pour la modique somme de 2.5 euros en passant par le restaurant le Benitin. Conseil d’ami : prévoyez de bonnes chaussures ! Il vous reste plus qu’à explorer les autres quartiers comme Saint-Servan ou encore Mihinic pour parfaire le tout.

Nous voilà au terme de cet article. Je pense vous avoir laissé toutes les clés en main pour réussir votre séjour. Néanmoins, n’hésitez pas à me préciser en commentaire si vous avez visité d’autres coins de Saint-Malo et surtout si vous y avez trouvé des pépites.

 

4 réflexions sur “Visiter Saint-Malo, que faut-il voir absolument?

  1. Bel article qui me rappelle mes visites à Saint Malo, plus encore cela me donne envie d’y retourner, merci pour cela. Je viens de vérifier, il y a bien des TGV directs ce qui est un avantage supplémentaire.

  2. Encore un article très enrichissant :), pour ma part j’ai survolé la ville de Saint Malo mais tu nous fournis de très bonnes explications claires et précises. Merci pour tout 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *