La liste des animaux sauvages rencontrés en Safari au Kenya

« Quels sont les animaux que tu as vu? » C’est souvent la question que vos proches vous pose lorsqu’ils savent que vous avez fait un safari. J’ai choisi de vous l’exprimer en « Live and direct ». Vous le savez déjà, le safari est une question de chance: un jour, vous verrez vingt animaux différents et un autre jour rien du tout, d’où l’intérêt de faire plusieurs safaris pour multiplier vos chances. Maintenant, je peux dire que je connais bien la faune et ses amis, nous allons même parler en Swahili aujourd’hui. Voici donc un résumé de tous les petits chouchous que j’ai rencontrés :

THE BIG FIVES 

Je n’ai pas vu la totalité des « cinq grands » qui est composé du lion, l’éléphant, le buffle, le léopard et le rhinocéros. J’en ai trois sur cinq. Il faudra faire un autre safari pour y remédier (un prétexte pour faire un autre voyage? pas du tout, il faut absolument que je les voient hein!).

Le Lion, Simba : Il est chargé de protéger le territoire car, il vit généralement en groupe de lionnes avec leurs petits mais surtout afin d’éviter un coup d’état. En effet, il peut être attaqué par un mâle dominant. Si ce dernier arrive à le battre, le lion vaincu peut perdre son troupeau, car il sera détrôné. Il mange environ sept kilos de viandes par jour ce qui est tout de même impressionnant. C’est également un gros dormeur, environ 18 heures par jour. Il peut également avoir des rapports jusqu’à 50 fois par jour.

L’Éléphant, Tembo: Les éléphants se déplacent en troupe également. Vous verrez généralement un mâle dominant et plusieurs femelles avec leurs petits. Il pèse cinq tonnes et peut vivre jusqu’à 60 ans. Ils peuvent boire jusqu’à 200 litres d’eau par jour. Le mâle a un rôle protecteur et la femelle, l’instinct maternel très développé. Bien sûr, ils ont une très bonne mémoire. Ils se reproduisent tous les cinq ans. La gestation de l’éléphanteau dure vingt-deux mois et il est allaité pendant quatre ans.

Il n’est pas trop mignon cet éléphanteau. Et son regard… Intense 🙂

Le Buffle, Nyati : Il pèse environ entre 500 à 900 kilos. Saviez-vous qu’ils peuvent courir jusqu’à 60 kilomètres heures? On n’aurait pas dit, mais, ça galope pas mal. Je les trouve par ailleurs, assez craintifs, au moindre bruit (comme par exemple le cri d’un singe, vécu en live and direct) le troupeau se met à courir dans tous les sens.

LES CARNIVORES

La Hyène, Fisi : Son cri est assez particulier et ressemble à un ricanement. Je suppose que vous l’avez déjà entendu dans des reportages animaliers. La hyène est une puissante tueuse. Sur notre planète, parmi les carnivores, sa mâchoire est la plus redoutable. Elle a des crocs acérés qui permettent de broyer les os.

La Lionne, Simba : C’est elle qui chasse le repas pour la troupe à l’aube. Elles ont l’instinct maternel et s’occupent de leurs petits. Elle pèse généralement 130 kilos.

Le Serval, Kisongo : On aurait dit un chat avec le pelage d’un guépard. C’est en réalité un chat-tigre. Il mesure généralement jusqu’à 110 centimètres. Il vit dans les herbes hautes de la savane et proche de coins d’eau. Il capable d’uriner 30 fois dans l’heure afin de marquer son territoire. Il est d’une vivacité et d’une souplesse étonnante. Il cherche ses proies à la tombée de la nuit jusqu’à l’aube.

Le Chacal, Bweha : Ils vivent en couple, par paires. Physiquement, c’est un croisement entre un loup et un chien. Ils se nourrissent de petits mammifères et de fruits. C’est également un charognard. Il est friand de reptiles et d’insectes. On le retrouve dans les zones boisées.

LES HERBIVORES

Hippopotame, Kiboko : Ils sont vraiment impressionnants par leur taille. Il peut peser jusqu’à trois tonnes. C’est d’ailleurs le troisième plus gros mammifère terrestre. Ils adorent les marécages, les rivières ou les lacs peu profonds où ils se laissent emporter par le courant. Ils peuvent digérer jusqu’à 100 kilos de nourriture par jour.

Le Gnou, Nyumbu  : Ce sont des grands migrateurs. Ils vivent en pleine savane et en troupeau. Ils peuvent peser jusqu’à 270 kilos. Les gnous sont des proies faciles, surtout les petits, les gaous. D’ailleurs, le gaou est le seul animal qui peut se mettre à courir dans les trois minutes qui précèdent sa naissance. Toutefois, ce sont de grands migrateurs.

Le Bubale, Kongoni : C’est un type d’antilope. Il se distingue par la forme de sa tête qui est d’ailleurs, beaucoup longue que l’impala et grâce à son dos incliné. Très rapides à la course, ils peuvent courir jusqu’à 65 kilomètres heures.

Le Phacochère, Ngiri : Il est plus petit que je ne l’imaginais. C’est un excellent coureur. Il se nourrit essentiellement de racines et de fruits. Il pèse généralement 140 kilos. Sa durée de vie est de 25 ans.

La Gazelle Thomson, Thomson : Elles se distinguent des autres gazelles par le trait noir sur son ventre. Les gazelles sont petites et vivent en groupe sous l’influence d’un mâle dominant. Elles vivent au même endroit que les gnous et les zèbres, soit, dans la savane.

L’Impala, Impala : C’est la plus grande des antilopes. Elle se démarque par deux bandes noires verticales sur son arrière-train. Le reste de son corps est roux. De nature nerveuse, l’impala peut effectuer des bonds jusqu’à dix mètres de long et quatre mètres de hauteur.

La Gazelle Grant, Gazelle Grant : Elle se distingue par ses grandes cornes. Son corps est généralement plus pale que celui de l’impala. Elle est très jolie et a un cou élancée. Les cornes peuvent aller jusqu’à 70 centimètres chez le mâle.

Cobe à croissant, Kuru : Ils ont comme un croissant de lune sur leur arrière-train. Plus il vieillit, plus son pelage fonce. On ne l’aurait pas dit, mais, c’est un très bon nageur.

Le Zèbre de Burchell, Punda Milia : Ils sont vraiment majestueux. Ils se caractérisent par des rayures noires et blanches larges. Ils peuvent atteindre un poids de 330 kilos. Ils se nourrissent d’herbe. La question se pose toujours, est-il noire avec des rayures blanches ou inversement? Sauriez-vous me dire?!

Le Grivet ou le Singe vert, Tumbili : C’est un animal très drôle a mon goût. Vous le verrez toujours aux abords des hôtels pour chiper des morceaux de fruits. Il est très familier avec l’humain. Son nom lui vient de son pelage gris vert.

Le Babouin, Nyani : Ils vivent en bandes et peuvent atteindre 100 espèces dans un groupe. Ce sont des joueurs. Toutefois, il faut être vigilants à proximité. Très habile, il n’hésite pas à sauter. Ils attaquent en groupe dans l’optique de jouer. Ils se nourrissent de racines et de fruits.

Le Galago ou Bush Baby, Komba : Ce sont des lémuriens. Vous les verrez également aux abords des hôtels pour se nourrir. Il a des yeux globuleux et son pelage est marron foncé. C’est un nocturne.

10620.jpg
@easyvoyage

La Girafe, Twiga : Il existe trois races de girafes, les girafes Réticulées, les girafes de Rotschild et les girafes Massaï. Elles se distinguent par le pelage. J’ai vu uniquement les girafes Massaï. Elles peuvent mesurer cinq mètres et peser jusqu’à une tonne. Elles sont impressionnantes.

LES OISEAUX

Je ne vais pas tous vous les mettre (tout simplement parce que je ne les ai pas tous vus), mais je tenais à préciser qu’il y a tout de même plus de 2650 espèces d’oiseaux en Afrique, les plus endémiques les uns comme les autres.

Le Flamant rose, Flamingo : Il vit dans des étendues d’eau salés. Vous le verrez généralement dans les lacs. Il dort sur une patte en enroulant son cou. La couleur de leur plumage provient d’un pigment, le « caroténoïde » qui se trouve dans les algues qu’ils mangent.

Le Marabout,  Kogonro : Ce n’est pas le bel oiseau que j’ai vu. C’est une cigogne qui mesure 1.50 mètres de haut. C’est un charognard pur et simple. On le retrouve près des vautours et des hyènes. Il est considéré comme l’éboueur de la savane.

L’Autruche, Mbuni : Elles peuvent atteindre jusqu’à 2.50 mètres de hauteur et peser 150 kilos. Elles ne volent pas, mais elles courent jusqu’à 50 kilomètres heures. Attention aux ruades, car avec ses griffes acérées, elles peuvent littéralement tuer un fauve. Un œuf d’autruche peut peser 2 kilos. Cela correspond à des œufs brouillés pour six personnes.

La Grue Royale ou grue couronnée, Taji ya Tati : Elle est magnifique, splendide. C’est un bonheur de la contempler dans son élément. Elle facilement reconnaissable grâce à sa touffe de poils dorés dressés sur son crâne. De nature monogame, elle reste avec le même partenaire toute sa vie. Vous la retrouverez dans des endroits humides.

Le Calao à bec rouge, Filimbi : On le reconnaît grâce à son bec rouge incurvé vers le bas qui peut mesurer jusqu’à 42 centimètres. Ils se nourrissent principalement d’insectes et de serpents.

L’Aigle Serpentaire, Tai Na Nyoka : Il a une démarche « distinguée ». Il est également appelé le « secrétaire » grâce à ses plumes en panache sur sa tête. C’est un puissant prédateur. Il doit son nom à son goût prononcé pour les serpents.

Le Choucador Superbe, Choucador Superbe : Je crois que je vous ai déjà montré ce petit oiseau. Il porte bien son nom car il est superbe avec son plumage qui brille en orange et bleu.

Voici globalement tous les animaux que j’ai pu voir. J’espère que vous apprécierez ce petit lexique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *