Gravir le Tombolo de Sainte-Marie

Aujourd’hui, nous nous envolons pour le Nord Atlantique de la Martinique, à Sainte-Marie. C’est une ville marquée par l’expansion de la production agricole de la canne à sucre et de bananes. C’est aussi, le berceau de la culture du Bélè, une danse traditionnelle de la Martinique. Elle se démarque par son patrimoine, mais surtout par sa superficie. Elle abrite 14 quartiers et plus de 100 sous-quartiers. Elle est connue pour ses nombreux espaces verts et sa biodiversité. Toutefois, nous allons nous concentrer sur un point naturel attrayant de la commune, le Tombolo.

LE TOMBOLO, C’EST QUOI ?

Avant de partir en expédition, il est primordial de comprendre ce phénomène naturel.

Par sa définition, le tombolo « est un terme géomorphologique qui désigne un cordon littoral reliant un îlet à un continent ». À la base, le tombolo est un mot d’origine italienne qui désigne « Flèche de sable ». Le tombolo est un amas, un dépôt entièrement de sable cumulé. Il est créé par la force des alizés et de la houle, des courants venant en sens opposé qui facilite le phénomène. Cela lui donne sa forme originale. Généralement, le banc de sable est perpendiculaire à l’îlet. Il en existe pleins d’autres dans le monde qui sont connus comme l’île de Pharos en Égypte, l’île Salomé dans l’archipel des Galápagos ou encore l’Angel Road de l’île Shôdo au Japon.

L’île Shôdo du Japon (@shun-gate.com)

SON HISTOIRE

L’îlet de Sainte-Marie a son histoire. Communément appelé « Tombolo » pour sa connotation créole, il servait de poste d’observation pendant les guerres de possession de la Martinique. Un chemin de fer de la commune à l’îlet permettrait de transporter les marchandises et de ravitailler les guerriers. C’était également le lieu d’apprentissage de la natation dans les années 1900. D’ailleurs, c’est à la tombée d’un des élèves dans une eau déchaînée, que Monsieur Felix Lorne, instituteur, se lance à son secours et ne reviendra pas. C’est en son honneur qu’une statue sera érigée dans la commune.

UNE BALADE SUR L’ILET

Le Tombolo est une réserve naturelle qui a désormais un attrait touristique. L’îlet est rattaché à la commune par un banc de sable. Vous pouvez donc traverser la mer. Sainte-Marie se situe à 200 mètres de l’îlot. Ce dernier peut-être visité pendant cinq mois de l’année de janvier à mai. Les autres mois, l’îlet fait face à la recrudescence des pluies (saison cyclonique) ce qui immerge le banc de sable dans sa totalité et rends le lieu, inaccessible.

Une fois le banc de sable traversé, vous arriverez sur un ponton qui vous conduira au cœur du tombolo. Vous aurez une vue imprenable sur la mer derrière le Tombolo. Comme vous pouvez le constater, la baignade est interdite, car les courants sont très forts. Par la suite, vous pourrez entreprendre la visite des deux îlots. Celui de droite est plus boisé et vous mènera vers la croix qui se trouve en haut du mont. Celui de gauche, vous entraînera vers la table d’orientation où sont notifiés tous les quartiers de Sainte-Marie.

Mais avant tout, prenez le temps de savourer la vue exceptionnelle! Je vous laisse avec ces clichés, vous me direz ce que vous en pensez!

Au Cœur du Tombolo

Vue sur Sainte-Marie
Un paysage surprenant

Vue sur Trinité

La Table d’Orientation

 

 

Une réflexion sur “Gravir le Tombolo de Sainte-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *