Bienvenue à Lanzarote, cette Terre de feu

5/5 - (37 votes)

C’est parti pour une escapade lunaire dans les îles des Canaries et plus particulièrement Lanzarote. Pour que vous sachiez où je me trouve, j’ai fait une escale de quatre heures depuis Paris en direction d’Arrecife, la capitale de Lanzarote. Pour rappel, les Canaries sont un archipel composé de plusieurs îles volcaniques dont les principales sont les suivantes, la Palma, Tenerife, La Gomera, Fuerteventuera, Grande Canarie, El Hierro et Lanzarote. Ces îles se trouvent en face du Maroc, donc de la côte africaine et pourtant, elles font parties de l’Europe. Dingue, non?! Oui, toutes ces belles iles proviennent de l’Espagne !

Si vous n’avez pas encore visité Lanzarote, sachez-le, elle saura vous surprendre par ses chemins de lave froide, par ses multiples volcans, par ses paysages désertiques, par ses terres lunaires et par ses villages tout blanc. Si vous envisagez un voyage en ces terres, le mieux est de vous préparer afin que vous profitiez pleinement de votre séjour.

QUE VOUS FAUT-IL POUR ORGANISER UN VOYAGE À LANZAROTE ?

QUAND PARTIR À LANZAROTE ? COMMENT EST LE CLIMAT ?

Je me suis beaucoup posé de question pour le climat de cette île et je pense que c’est un vrai sujet qui mérite d’être souligné. Que dois-je prendre dans ma valise? Fera-t-il froid ou pas?

On dit de cette destination, un endroit où il fait doux toute l’année, et où il y a peu de pluie. Cela est vrai. Néanmoins, il faut savoir que Lanzarote est une île très venteuse. Eh oui, bercée par les alizés et le temps montagnard qu’il peut y avoir parfois. N’oubliez pas, nous nous trouvons en face du Sahara Occidental. Cela veut dire, que tout va dépendre de la période à laquelle vous partez. Globalement, on a le sentiment d’être sur une île où le printemps est omniprésent. Vous savez ce que ça veut dire? Il y a des jours de pluie et des jours ensoleillés, comme un vrai printemps ! Les meilleurs mois pour partir à Lanzarote sont entre juin et octobre. Les températures oscillent entre 24 et 28 degrés. Étant partie en juin 2022, le temps était vraiment agréable. Vingt-quatre degrés toute la journée, il y a pire comme température! Néanmoins, pour les frileux comme moi, prenez un gilet ou une veste pour le soir, car le vent est bien présent sur l’île. Lors de passage d’un nuage ou si vous sortez le soir, vous me remercierez. Le manteau imperméable peut lui aussi être nécessaire, surtout si vous faites des randonnées sur des volcans. Je n’ai nullement besoin de vous précisez que plus vous montez en termes d’altitude, plus la fraîcheur s’installe.

COVID-19, QUELLES SONT LES MESURES?

Il était recommandé avant le départ, de faire des test pcr et d’avoir un passeport vaccinal à jour pour rentrer sur le territoire. À mon arrivée sur le territoire, ou même avant le vol, aucun document n’a été vérifié ni même demandé. Je ne pense pas que ces mesures soient nécessaires, même si elles sont inscrites sur le site du gouvernement espagnol. Toutefois, par mesure de sécurité, je vous laisse le lien afin que vous puissiez actualiser cette information en fonction de la période. Pour ma part, je suis partie en juin 2022, donc les préconisations peuvent évoluer en fonction de votre date de départ.

TOURISME DE MASSE OU PAS ?

Honnêtement, je m’attendais à un tourisme de masse important. Pour mon plus grand bonheur, ce n’est clairement pas la destination prisée pendant les grandes vacances. Mon conjoint et moi-même avions trouvé qu’il y a peu de touristes sur place. Cela est peut-être dû au fait que nous soyons partis fin juin? Je ne parierai pas là-dessus ! Seules les attractions touristiques populaires peuvent être prises d’assaut, mais je vous donnerai des astuces pour cela. Sinon, relativement, si je devais statuer, Lanzarote s’apparenterait à une île tranquille où l’on se sent libre d’explorer.

VOITURE OU NON ? COMMENT SE DEPLACER À LANZAROTE ?

Un réseau de bus existe et dessert les villes les plus importantes. Les fréquences de passages par contre, ne sont pas élevées. Donc, pour éviter de rater votre excursion, la voiture est selon moi obligatoire ! On en a vu beaucoup attendre les transports en commun et perdre un temps fou. L’île fait environ 60 kilomètres de long et 35 kilomètres de large, ce qui représente une heure de route en véhicule des deux extrémités de l’île. En plus, les tarifs de location sont vraiment bas. Pour une durée de huit jours, nous avons eu pour 152 euros avec Top Car. Faut l’avouer, je n’ai jamais vu cela. Je précise qu’il s’agit d’une réservation avec assurance complète. On est passé par le biais de Discover Cars. La location s’est très bien déroulée de A à Z. Vous aurez un dépôt de garantie de 500 euros et il accepte la carte de débit. Vous savez pour les français, que la carte de débit peut être un vrai sujet lorsque vous partez à l’étranger et que vous louez un véhicule. Pour tout vous dire, j’avais initialement réservé avec Goldcar, mais après avoir vu tous les avis, j’ai préféré annuler la réservation. Hormis les nombreux avis négatifs, le dépôt de garantie est de 1100 euros chez eux, et il n’accepte pas la carte de débit. Je vous laisse vous faire votre propre idée. Vous avez aussi la solution du taxi si vous préférez, mais cela peut vite devenir coûteux. Par exemple, pour quitter la capitale et vous rendre à Playa Blanca, cela peut coûter à peu près 50 euros pour 30 minutes de route.

OÙ LOGER ?

Je reviendrais en détail sur les établissements dans lesquels j’ai séjourné, mais je peux d’ores et déjà, vous donner quelques pistes. À Lanzarote, il y a beaucoup de possibilités qui s’offrent à vous. Ce qui est le plus connu, c’est la location d’une chambre chez l’habitant. Les prix sont attractifs. Si vous préférez les hôtels, ils sont également présents. Complexes hôteliers, hôtels de luxe, vous trouverez celui qui satisfera vos besoins: confort, proximité de centre-ville, services etc… S’il y a une chose que j’ai regretté de ne pas avoir faite, et qui paraît totalement sensationnelle, c’est la location de camping-car. Clairement, la destination s’y prête très bien. Il existe plusieurs endroits sur l’île destinés au camping et dans des paysages hors du commun. Si ce type de voyage vous intéresse, sachez que c’est totalement possible. Mais je m’éparpille !

Voici une liste de villes (non exhaustive, vous faites ce que vous voulez) où il fait bon vivre et où vous pouvez loger facilement.

Playa Blanca : C’est l’endroit le plus connu pour loger à Lanzarote. Vous trouverez ici des hôtels ou des villas à des prix doux. D’autant plus, il s’agit d’un quartier assez touristique, vous trouverez donc plein de boutiques, de restaurants à proximité.

Puerto del Carmen : C’est le deuxième lieu où vous pouvez résider en toute tranquillité. Ce quartier est également bien desservi pour des prix également doux. Vous aurez tout à proximité.

Puerto Calero : Voici le quartier huppé de Lanzarote. On est dans la partie luxueuse de l’île. Je n’ai donc pas besoin de vous préciser que les prix des locations ici flamberont au même titre que sa restauration. À clientèle de luxe, repas de luxe, et hôtels de luxe. C’est le lieu où s’amarre les yachts. C’est un endroit à part qui vaut tout de même le détour.

Arrecife : Loger dans la capitale est aussi un bon compromis, on se trouve au centre de tout et on ne manque de rien. Les prix sont également attractifs. Tout dépendra du type de location que vous choisirez.

Si vous avez opté pour le camping, nous avons vu le Camping de Papagayo, rien de mieux que de se réveiller dans un décor pareil. Il se fait aussi sur la plage voisine Playa Mujeres.

MANGER, DE MANIÈRE GENERALE

Je me dois d’être honnête avec vous : j’ai trouvé que se restaurer en dehors des grandes villes touristiques comme Arrecife, Puerto del Carmen ou Playa Blanca, est difficile (mais pas impossible), car il est non aisé de trouver un restaurant qui soit ouvert. Je vous rassure, nous n’avons manqué de rien, mais disons que la recherche est plus ardue. Certaines villes sont très peu développées et possèdent juste un seul supermarché, un ou deux restaurants, une pharmacie. Disons que le choix est vite fait lorsque vous vous arrêtez dans une ville, car en vrai, il est quasi inexistant. Vous prenez ce qu’il y a. Peut-être partirez-vous avec des sandwichs pour le midi? Cela peut être une solution. Je pense que Lanzarote a encore beaucoup à développer. Ce n’est pas péjoratif, juste, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une petite île avec 150 998 habitants pour 846 km² de superficie. Cela en fait des zones désertiques. Eh oui, lorsque l’on calcule, c’est environ 178 habitants par km². Quoiqu’il en soit, ce que nous avons trouvé sur la route, reste des pépites que je vous partagerais ultérieurement. La cuisine espagnole, je n’ai pas besoin de vous le dire, j’en suis amoureuse. Elle est savoureuse et relativement à petits prix. C’est aussi, lorsque vous mangerez dans ses villages que vous ressentirez la différence avec les villes touristiques. Les prix sont parfois multipliés dans des villes comme Playa Blanca et parfois pour pas grands choses.

ET LE BUDGET ALORS?

On va quadriller globalement ce que le voyage nous a coûté. Voici le prix pour deux personnes :

Le vol Paris/Arrecife : 414 euros

Nous avons réservé directement sur le site de Transavia après avoir comparé les prix sur SkyScanner. Les vols s’exécutaient uniquement le mardi et le samedi pour cette destination. À voir si, ça sera toujours le cas pour vous lors de votre départ.

Les hôtels : 775.73 euros pour quatre hôtels

Ici, il faut prendre en compte que nous avons une galère avec un appartement. Bien sûr, j’en reparlerai pour que vous puissiez l’éviter à tout prix. Donc, nous avons du se reloger dans l’immédiat, ce qui signifie que nous avons dû payer le prix fort pour être sûrs d’avoir un toit sur la tête. Eh oui, les voyages ne sont pas linéaires et c’est pour cela que je vous avais écrit sur mes galères de voyage. Il faudra peut-être que je réactualise celui-ci?! Oui, je pense. Lanzarote a eu une bonne dose d’humour en termes de galères !

La nourriture : On avoisine entre 20 et 30 euros en moyenne pour deux en prenant une boisson et un plat dans un restaurant. Il y a des jours où nous avons fait des repas sur le pouce (sandwich, salade et compagnie)

La location de véhicule : 152 euros

soit un montant total de 1341.73 (je ne compte pas la nourriture qui est aléatoire en fonction des jours) et donc 670.87 euros par personne.

ET DANS MA VALISE ?

C’est la question que l’on se pose quand l’on s’apprête à partir. Que dois-je réellement emmener avec moi à Lanzarote? Il y a effectivement des intemporels pour une destination comme celle-ci.

De quoi se couvrir pour les frileux. Les vêtements d’été bien sûr sont de rigueur mais la veste sera votre meilleur ami. Croyez-moi, il y a beaucoup de vent à Lanzarote.

Maillots de bain, masques, tubas, tout ce qui peut être utile pour la plongée et la baignade, même si l’eau était quelque peu glacée en juin.

Votre permis de conduire, car si vous voulez vous déplacer, c’est tout de même mieux.

Chapeau, crèmes solaires et lunettes sont aussi vos amis. Le soleil sera votre allié pour une cure de vitamines, mais il peut être aussi votre ennemi. Par conséquent, il est important de se protéger de celui-ci et de la déshydratation. Ce n’est pas parce que le temps est doux que vous ne prenez pas de coup de soleil. Je vous assure que le nez qui s’épluche ce n’est pas sexy.

Un bon appareil photo car dans cette destination vous verrez des paysages saisissants. Il est important d’immortaliser le moment. Votre meilleur allié sera le filtre ND pour la route des volcans. Vous êtes dans un bus, donc cela permet de lutter contre les revers de la vitre.

Une trousse de pharmacie, il faut toujours penser sécurité. Une migraine, des maux de ventre, une douleur musculaire, voilà les petits bobos du quotidien qui peuvent vous gâcher votre séjour. Aussi, tous vos médicaments au quotidien sont requis afin que vous soyez en bonne santé pendant le séjour.

Un filtre à eau, celui la je l’ai oublié et qu’est-ce que j’ai regretté. On oublie qu’en voyage on n’a pas les mêmes articles que dans son quotidien. Un filtre à eau peut-être indispensable pour éviter des nausées et je l’ai appris à mes dépens. Oui, vous êtes amenée à manger et boire des mets différents que votre estomac ne connaît pas. De ce fait, vous pouvez amenés à avoir des nausées dû au goût de l’eau. Il sera votre meilleur allié. Believe Me !

Votre passeport et vos moyens de paiement, utile pour voyager et vous payer des petits cocktails. Pensez à prendre de la monnaie. ça vous évite lorsque vous avez oubliez votre carte bleue à l’hôtel, d’implorer l’agent du parking de vous ouvrir parce que vous ne pouvez pas payer. Oui, je sais, c’est précis ! A bon entendeur hein… Je pense que je vais réellement mettre à jour l’article sur les galères. On a eu pas mal en une semaine !

De bonnes baskets, ici ça grimpe. On est dans le pays du volcan, la terre rouge, le souffre, les chemins de lave froide, voilà ce que vous rencontrerez. Sans de bonnes baskets de marche ou de course, vous pouvez oublier vos pieds.

Voici ce dont vous pouvez vous passer :

Un insecticide, sauf si vraiment vous n’avez pas de chance, mais personnellement, je n’ai pas vu un moustique du séjour.

Un adaptateur pour les prises, ici, vous n’en n’aurez pas besoin. Ils ont le même type de prise qu’en France.

Voilà, vous avez les grandes lignes pour préparer votre départ.

Retrouvez ici mes épingles de mon compte Pinterest.

Qu'allez-vous faire à Lanzarote ?

Trotteusement vôtre,

Cindy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *