La Grotte de Matala et ses environs

Le temps d’un après-midi, nous avons pris la direction de Matala. Nous voulions découvrir tout en douceur la région du sud de la Crète. C’est un village de pécheurs qui vit actuellement du tourisme. Je peux vous le dire, c’est un lieu hautement touristique, la fréquentation y est beaucoup plus élevée. Néanmoins, cela ne retire rien à son charme et c’est pour cela que cette ville a été rajoutée à ma check-list. Cette région est surtout connue grâce à sa fameuse grotte et au Matala Beach Festival qui se déroule sur la plage en été. Je pense qu’en été, le charme est un peu amoindri dû à la surpopulation, mais étant partis en Septembre, nous en avons entièrement profité. Vous aurez sans aucun doute une multitude de restaurants ou snacks pour vous restaurer si vous le souhaitez et de boutiques de souvenir pour repartir les mains pleines.

LA GROTTE DE MATALA

Si vous aussi vous quittez Héraklion pour vous y rendre, vous en aurez pour environ une heure de route en voiture. De Chania, comptez plutôt deux heures et quinze minutes. Si vous avez la chance de loger tout prêt, vous pouvez également tenter le bus.

Le site ne laisse pas insensible : C’est un lieu incontournable en Crète. La grotte peut prendre des tons ocre sur la plage dorée de plus de 250 mètres. Le coucher de soleil ne vous laissera pas indifférent. La grotte a été submergée par le niveau de la mer. Néanmoins, vous pouvez décider de voir la grotte autrement, en prenant le bateau. Nous, nous avons préféré l’escalader!

Je suppose que vous avez remarqué toutes les cavités de calcaire qui sont à l’intérieur de la grotte? Ce n’est pas uniquement dû à l’érosion de cette falaise. C’est d’ailleurs l’un des attraits qui, peut-être, vous fera prendre la direction de Matala. En réalité, cette grotte est une nécropole. Les trous ont été creusés à l’époque des Romains pour y abriter leurs morts. Eh oui, nous avons plutôt visité des tombes romaines, mais c’est avant tout un site historique. Après l’époque romaine, le lieu a été conquis par les hippies à partir des années 60. C’était le lieu d’invention et de créativité, à un tel point que beaucoup d’artistes y ont séjourné comme l’auto-compositeur Cat Stevens ou encore Bob Dylan. La phase hippie a eu aussi son impact sur la ville. On retrouve aussi cette connotation grâce aux street arts.

Vous pouvez visiter le lieu tous les jours 8h30 à 15h de Novembre à Mars et plutôt de 10h à 19h d’Avril à Octobre. L’accès à la grotte vous coûtera deux euros. Même si l’attraction laisse place à un panorama incroyable, faites attention lors de la grimpée. En effet, il n’y a pas de sens (il n’est pas flagrant) ou d’escaliers et l’excursion s’apparente à de l’escalade. La prudence est donc de rigueur. N’hésitez pas à prendre de la hauteur, la vue sur la place vous gratifiera de votre effort.

Si vous n’êtes pas un grimpeur né, la plage peut aussi être un bon compromis. Les vagues peuvent être fortes, mais une bonne baignade vous attend. Si vous êtes plutôt du style « transat », ce n’est pas ce qui manque sur place, vous trouverez sûrement un bon deal entre les deux.

Elle n’est pas magnifique cette plage?

Moi j’adore 🙂

Et c’est parti pour la grotte…

Avec des formes impressionnantes…

Et une vue splendide sur la plage…

MAIS QUE FAIRE D’AUTRES À MATALA?

Pour moi, la visite de Matala ne s’arrête pas à la grotte, il faut visiter les environs. Si vous avez l’âme d’un curieux, je pense que vous rôderez au large pour voir ce qui s’y passe et vous avez raison! Vous pouvez longer la falaise et par le biais d’une petite randonnée, atteindre la plage Red Beach qui se trouve juste derrière. Au risque d’éteindre vos aprioris, la plage n’est pas rouge mais dorée, mais elle est belle à voir.

Nous, nous avons choisi d’errer non loin, à Kommos. Le site archéologique se trouve à huit minutes en voiture. C’était autrefois un port qui avait un attrait économique très important. Les vestiges sont présents. Toutefois, ce que j’aime le plus, c’est la plage. Vous cherchez une plage quasi-déserte? Vous êtes au bon endroit. Elle est peu fréquentée, un coin de tranquillité à l’état pur. La mer y semble beaucoup plus forte mais cela n’empêche pas de contempler le paysage et si vous avez de la chance, les tortues qui rejoignent le rivage.

Et si on prenait de la hauteur?
Kommos, cette terre neutre 🙂

Qui a envie d’un grand saut dans l’eau?

2 réflexions sur “La Grotte de Matala et ses environs

  1. C’est vraiment magnifique et calme
    On a l’impression de vivre dans un monde où les hommes n’ont pas tout détruit
    Que la nature est restée intacte
    J’aime beaucoup les paysages, la grotte et la mer
    Pour une fois le naturel a pris le dessus sur l’Homme, merci pour ce voyage authentique.

    1. Je suis totalement d’accord avec toi. Ce voyage a été un moment de calme à l’état pur, parfait pour se ressourcer 😊 et loin du chaos dans lequel nous vivons actuellement. Quand on écoute les infos de nos jours, ça fait peur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *