Bruges, cette petite Venise à l’état pur

La petite Venise est un paradoxe ici, je n’ai encore jamais mis les pieds en Italie et compte tenu des circonstances actuelles, ça ne sera pas d’aussitôt. Mais je m’égare. Je vous ai déjà partiellement présenté Bruges, ce que l’on peut y faire, y découvrir ou même apprécier « gustativement » parlant. Néanmoins, je vous l’ai présenté avec parcimonie et cela était volontaire pour mon article du jour. Ce que vous ignorez totalement, c’est que Bruges a pour moi, deux visages bien distincts.  Si vous avez erré dans les rues, vous avez inlassablement découvert la partie historique, le noyau du cœur de Bruges mais sa découverte ne s’arrête pas à cet aspect. Si nous surnommons Bruges, la « petite Venise du Nord », c’est tout simplement que son attrait principal est d’être une ville sur l’eau. Aujourd’hui, c’est donc un tout autre parcours que j’aimerais vous présenter, un parcours aux abords canaux de Bruges.

A LA RECHERCHE DES CANAUX DE BRUGES

Il existe bien évidemment, la possibilité de faire ce parcours directement en bateau pour la maudite somme de dix euros, mais rappelez vous, je n’étais pas du tout convaincue par cette excursion. Par conséquent, aux grands moyens les grands remèdes, nous avons fait le chemin à pied. Pour rappel, le centre-ville est petit, cela se fait largement sans s’épuiser. Les canaux entourent le centre de la ville, ce qui laisse place à des endroits hors du commun. Il y a bien évidemment, une multitude d’alternatives que vous pouvez avoir, mais voici le parcours que je vous propose.

LE MINNEWATER ENCORE APPELÉ LE LAC D’AMOUR 

C’est le lieu du romantisme par excellence à Bruges, mais avant tout, c’est le spot idéal pour une belle balade non loin du centre-ville. Le Lac Minnewater faisait autrefois la liaison entre Bruges et Gand pour le transport en barque de marchandises de toute sorte. On y trouvait des épices, des toiles, des vins et bien d’autres encore. Désormais, il s’agit d’un parc sympa où vous pourrez pique-niquer tout en profitant de la vue.

Nous avons commencé notre balade au Katelijnepoort, soit à l’entrée de la ville. En partant en direction de la Poudrière, nous avons longé le fleuve Reie, dans l’optique de découvrir les canaux de la ville. Vous ne serez pas les seuls sur cette allée, beaucoup de sportifs foulent le sol dès le matin. Vous arriverez sur un petit ponton qui dessert la Poudrière. Ici, vous êtes au cœur de l’embouchure, l’endroit idéal pour se rincer les yeux, faire des photos, et profiter des rayons de soleil qui illumine le lac et ses habitants au passage. Si vous avez parcouru votre guide comme nous, vous reconnaîtrez au loin le fameux Sashuis qui surplombe le parc. Cette maisonnée, qui arbore le style flamand, est une écluse historique. Qui avait dit qu’à Bruges, il n’y avait pas de patrimoine? Pour les amoureux d’histoire, vous serez servis sur un plateau d’argent. En dépassant le Sashuis, il ne vous restera plus qu’à longer le pont Begijnhof, pour arriver à l’endroit le plus réputé du parc, le Wijngaardplein, communément appelé la Place du Vignoble. Elle est réputée pour sa célèbre vision sur le pont ainsi que pour les portes Begijnhof. Vous aurez une vue indéniable sur le presbytère de la paroisse du Béguinage et les monastères des sœurs de Saint-Vincent. C’est aussi, le lieu où vous retrouverez une colonie de cygnes. Ils ont littéralement pris la place en otage, ce qui vous laissera le plaisir de les approcher de très près.

La Poudrière

Wijngaardplein

LE BÉGUINAGE, UN RETOUR DANS LE TEMPS

Il fait partie du décor, aux abords du Parc Minnewater. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle je vous le présente ici. Si vous avez fait le tour du Lac d’Amour autant en profiter pour cette visite également.

Si l’on fait quelques pas en arrière et que l’on remonte à l’an 1242, l’on retrouve quelques traces du Béguinage. Le Béguinage est un lieu monastique où plusieurs maisons blanches autour d’un jardin sont notables. Parmi ces maisons, l’on retrouvera une église, une ferme, un potager ainsi que des murs protecteurs. C’est ici, que se regroupaient auparavant les béguines, des femmes qui prônent le célibat par un vœu de chasteté. Ce ne sont pas pour autant des sœurs religieuses, néanmoins, il faut vous mettre dans le contexte. Elles vivaient dans une période où une femme qui vit seule n’était pas ancré dans les mœurs. Elles ont donc décidé de vivre en communauté, tout en contribuant au développement de la ville. À la différence des femmes religieuses, elles pouvaient conserver leurs noms et leurs biens. Elles vivent en toute autonomie grâce à la production de dentelle et aux dons faits par de tierces personnes pour prier pour elles. À Bruges, vous aurez la possibilité de visiter le béguinage en toute tranquillité. Eh oui, ici, le silence est d’or. Même s’il n’existe plus de béguines depuis 1930, les religieuses de l’Ordre de Saint-Benoit y vivent. C’est donc en toute sérénité que vous pourrez visiter le lieu. De la maison béguinale au musée, il n’y a qu’un pas, le site est petit, mais je vous conseille de ne passer pas outre.

DE RETOUR DANS LA VILLE

Il n’y a pas qu’au Lac d’Amour que vous pourrez profiter des canaux de Bruges. Toute la ville est régie par le fleuve, ce qui laisse place à des spots chouettes à trouver. Nous avons laissé le Parc Minnewater pour continuer à travers la ville et cela ne nous a pas déplu. Vous avez un premier pont qui est connu, près de l’hôpital Saint-Jean. Vous pourrez admirer les maisons rougeâtres d’antan. Le cadre est vraiment charmant. Si vous suivez le cours d’eau, il vous mènera à l’embarcation Boottochten Brugges pour ceux qui veulent continuer en bateau. Comme nous sommes déjà sur notre lancée, on longe les canaux jusqu’au Pont de Saint Jean Népomucène, orné de sa statue à la rue Wollestraat. Evidemment avec les restaurants au bord du fleuve ainsi que la statue ancestrale, cela reste un point de vue incontournable de Bruges. Toutefois, le must du must se trouve juste à côté, c’est le Quai du Rosaire, plus connu sous le nom de Rozenhoedkaai. Si j’ai un conseil à vous donner, revenez le soir! Le soir, vous profiterez des lumières qui illuminent le fleuve. Bruges est définitivement magique.

Le Pont de Saint Jean Népomucène

Rozenhoedkaai et le Beffroi derrière

2 réflexions sur “Bruges, cette petite Venise à l’état pur

  1. Bruges est une jolie ville à visiter avec ses vieilles maisons et ses canaux leur donnant une autre dimension. Merci pour cet article intéressant.

    1. Merci pour ce commentaire. Oui, Bruges est vraiment sympa sous plusieurs aspects. L’idéal pour faire un petit week-end 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *