Une virée pleine de fraîcheur à l’Anse Céron

Aujourd’hui, je vous emmène à l’Anse Céron. Avant cela, en partant du principe que vous souhaitiez bien me suivre (si vous êtes ici, j’en déduis que oui!), je vous présente donc un petit bijou du Nord Caraïbe, trop souvent oublié à mon goût, le Prêcheur. En effet, pendant mes vacances, nous avons pris « nos cliques et nos claques », et direction le Prêcheur pour une virée en famille.

LE PRÊCHEUR

Amis voyageurs, je ne sais pas si vous connaissez cette commune du Nord. Peut-être, avez-vous déjà entendu parler de la Cascade de l’Anse Couleuvre ou du Phare des Abymes? Ce sont des points phares touristiques qui se trouvent au Prêcheur. Toutefois, il ne faut pas se limiter à ces derniers et prendre le temps de découvrir cette commune. C’est l’un des meilleurs endroits de l’île pour prendre un bol d’air frais. Nous sommes face à une nature boisée, luxuriante et impressionnante au cœur d’un village de pécheur. Vous avez des cocotiers à perte de vue dans une ville toute en couleurs. Néanmoins, cette ville est aussi un témoignage vivant des vestiges passés. En effet, elle est marquée par l’esclavage. Il faut tout de même que vous sachez que c’est l’une des premières communes de l’île à être colonisée. Beaucoup d’anglophones débarquaient directement par le quartier des Fonds Canonville. Il y a eu également énormément de révoltes d’esclavages en ces lieux, et ce, jusqu’à l’abolition de l’esclavage le 22 Mai 1848. C’est d’ailleurs en son honneur, qu’ils ont inauguré la Place du 22 Mai.

*

BAIGNADE À L’ANSE CÉRON

En quittant le bourg, vous arriverez sur plusieurs anses. La première est l‘Anse Céron. C’est ici que nous avons décidé de passer notre journée. C’est une plage tellement belle avec son sable noir qui brille de mille feux. Cette teinte est due à la Montagne Pelée, ce qui fait son originalité. Nous ne sommes pas les seuls à l’aimer. Les célèbres crabes « Cé Ma Fot » et les hérons verts s’y donnent à cœur ouvert. Vous aurez une vue splendide sur l’Îlet la Perle, le deuxième rocher de la Martinique. Vous pouvez facilement pique-niquer sur place et profiter de l’espace. Il y a rarement foule par ici, une mer en toute tranquillité. Une petite vigilance pour la baignade des enfants: La mer n’est pas profonde, mais elle était à la fois d’humeur joueuse et dangereuse. Nous n’avons pas pu piquer une tête, tant les vagues étaient fortes. C’est donc un esprit bon enfant que nous avons défié les vagues de nous jeter, de nous faire valser et elles ont réussis à plusieurs reprises. Évidemment, tout dépend de la houle. Tous les éléments ont été réunis pour passer une bonne journée comme je les aime. Une journée pleine de fous rires et de complicité!

L’Îlet la Perle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *