Le Salon du Chocolat, une 25ème édition pleine de gourmandise

Je sais, cela fait plus d’une semaine que ce salon est terminé. Toutefois, c’était un événement à ne pas manquer. Et si vous n’y étiez pas, ne vous inquiétez pas, je m’occupe de vous montrer ce que vous avez délicieusement raté.

Je suis une pure, fervente partisane du concept « manger, c’est aussi voyager » car manger, c’est découvrir. C’est donc libérés de toute culpabilité que nous avons été au salon de la gourmandise à l’état pur. Je parle de salon de gourmandise car il y avait du chocolat sous toutes ses formes : soufflé, fondu, en poudre, en tablette, en chaussure, en robe, en fleur, en tartelette. Ce sont des kilomètres de chocolats venus du monde entier qui sont représentés sur une multitude de stands. Du Congo à la Polynésie, vous aviez de quoi ravir vos papilles. Des représentations tout en finesse. Les producteurs de chocolat n’ont pas hésité à sortir le grand jeu pour vous faire goûter leur met. Des spectacles ont lieu toute la journée afin d’attirer la clientèle. De la danseuse de vahiné au danseur du Mexique, tous les coups sont permis.

DES STANDS HAUTS EN COULEURS… MAIS PAS QUE !

Cet événement ne s’arrête pas uniquement à la dégustation de chocolat. Il y a également une multitude de choses à faire ou à voir. Vous pouvez assister à des concours de pâtisserie. Nous avons suivi en « live and direct », la finale du Journal du Pâtissier. C’est une compétition qui dans un monde de confiserie, alterne entre compétence de haut niveau et suspens. Il ne faut pas omettre que le journal du pâtissier est une entreprise qui depuis 1978, met en avant la pâtisserie, le chocolat, la glace. Ce journal relate les événements autour de ces items dans toute la France. Aussi, il nous présente beaucoup de professionnels si toutefois, vous êtes à la recherche d’inspiration gustative ainsi que les dernières recettes qui font mouche. C’est donc dans son élément qu’il se complaît au cœur du Salon du Chocolat. On a pu être aux premières loges pour la confection de gâteaux hors normes fait sur-mesure par des professionnels venus de tous les recoins du monde. Pour ce dernier jour du salon, c’est le chou qui est à l’honneur. Nos six équipes ont dû concourir afin de mettre en oeuvre la plus belle pièce montée de choux. On se croirait limite dans les cuisines de Masterchef.

Qui dit travailler le chou, dit travailler la nougatine

Le Salon du Chocolat permet également de faire des ateliers, de rencontrer les plus grands chefs et les meilleurs ouvriers de France. Philippe Conticini, Nina Métayer, Jimmy Marnet, Sophie de Bernadi et bien d’autres encore, sont venus à tour de rôle nous présenter leur savoir-faire. Leurs stands sont également présents et revêtent la pâtisserie de prestige, haut de gamme. Certains ont même créé des sculptures impressionnantes comme l’Ours Blanc de Nicolas Bernadé. C’est une pièce de plus de deux mètres de longueur. Cela représente deux cent kilos de chocolat blanc. Un travail impressionnant.

Gâteau de Philipe Conticini pour les 25 ans du Salon

Vous reconnaissez Mercotte? le Meilleur Pâtissier…

Voilà en somme, un bon cocktail d’activité pour cinq jours de folie et d’éveil des sens.

2 réflexions sur “Le Salon du Chocolat, une 25ème édition pleine de gourmandise

  1. C’est génial ça donne envie de goûter à tout je te remercie tu m’as fait voyager je ne pensais qu’un tel salon existait bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *