Une halte pleine de fraîcheur à Argyroupoli

En quittant Georgioupoli et le Lac de Kournas, nous avons décidé de poursuivre notre escapade, toujours en pleine nature, à Argyroupoli. C’est un petit village situé dans les hauteurs, connu pour son attrait pittoresque et sa verdure.

Sur mon premier article pour la Crète, je vous avais expliqué à quel point nous avions peiné pour voir des cascades. Nous étions partis pour voir la Cascade de Richtis, mais l’accès était trop compliqué, voire dangereux. On a donc décidé d’y remédier grâce à Argyroupoli, nous qui tenions absolument à voir des cascades. En effet, cette ville est surtout connue pour ses cascades et ses monuments historiques.

Depuis Georgioupoli, vous aurez vingt minutes à effectuer en voiture. La visite a été de courte durée (vous verrez), mais en bons amoureux de la nature que nous sommes, elle fut très appréciée. On allie souvent le mot « vacance » avec « plages et cocotiers » et on a tendance à oublier les endroits comme celui-ci. C’est donc tout l’intérêt de cet article: remettre au goût du jour des endroits inédits et en particulier, de la Crète.

Anciennement appelé la cité antique de Lappa, Argyroupoli ne démérite pas en termes de charme. Plusieurs cascades et bassins magnifient les vestiges d’antan, où il y avait autrefois des moulins à eau. Des tavernes ont été construites à la place de ces moulins, au beau milieu de ce site historique. Dès l’arrivée sur place, vous serez emballé. En dépassant la première cascade, vous découvrirez le bassin d’Agia Dhinami qui signifie la « puissance de Dieu » où beaucoup de pèlerins se recueillent continuellement. En longeant les escaliers, vous arriverez aux vestiges des bains romains. Vous avez également la possibilité de faire la randonnée qui surplombe les cascades et vous ramène à la ville tout en traversant la rivière Mouselas. Sinon, vous pouvez comme nous, rester sur place et prendre le temps, savourer d’écouter et d’apprécier la nature.

1ère cascade 🙂
Moulin d’eau transformé en tarverne

Bassins romains
Le bassin d’Agia Dhinami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *